Photo Avocats : comment défendent-ils les indéfendables ?

Avocats : comment défendent-ils les indéfendables ?

Il est fort louable qu'une personne aspire à exercer le métier d'avocat de la défense pour aider son prochain à échapper à toute forme de mauvaise foi de son entourage. Il s'agit d'une toute autre histoire quand il faut défendre l'indéfendable. Qu'en est-il quand un individu est déclaré coupable par l'opinion publique avant la tenue d'un procès ? Les indignations, les insultes et les injures proférées à l'encontre de l'avocat de la défense sont inévitables. Pourquoi défendre l'indéfendable ?

Présomption d'innocence et droit à la défense de l'accusé

Une fois que le public conclut un cas indéfendable, il apparait impensable qu'une personne daigne défendre le présumé auteur de l'acte. Pourtant, l'individu qui se fait passer les menottes entend encore et toujours l'avertissement de Miranda qui lui rappelle son droit à un avocat. Il est parfaitement clair que la présence d'un avocat est requise en permanence.

Gardons aussi à l'esprit que toute personne est présumée innocente jusqu'à ce qu'il ait été prouvé le contraire. La charge de la preuve incombe à l'accusateur qui va prouver qu'il dit vrai. Ce sera au juge de trancher de manière impartiale. Ainsi, la vérité doit être établie à travers un procès juste et équitable. Considérant que l'Etat de droit veut que seul un juge peut prononcer la culpabilité de tel ou de tel individu.

L'avocat de la défense est là pour défendre son client et représenter ses intérêts. Il va s'assurer que tous les dires et les prétentions de son client soient entendus par le juge pour éviter toute injustice. Aucune partie ne doit être lésée devant la Cour.

L'avocat de la défense : instrument de justice et d'équité

Ceux qui protestent dans les rues pour l'application des droits humains ont souvent tendance à oublier que les accusés sont aussi des êtres humains. Nous vivons dans une civilisation où toute personne, même accusée du pire crime, possède des droits. Il n'y a pas d'indéfendable.

C'est là que l'avocat entre en scène en tant qu'instrument d'équité et de justice. Il va falloir que quelqu'un joue l'avocat du diable. Le rôle de l'avocat n'est pas de juger son client mais de le défendre. En effet, l'avocat va veiller à ce qu'aucun des droits de son client ne soit bafoué lors du procès. Et ce n'est qu'à l'issue dudit procès que l'innocence ou la culpabilité du présumé auteur va être prouvé.

Même en cas de culpabilité de son client, l'avocat de la défense doit éviter à son client une peine à l'arbitraire. Quelqu'un doit veiller à ce que le juge prononce une peine juste et appropriée à la hauteur du crime commis.

En 1983, Dominique Warluzel (ici) plaide en faveur du ravisseur d'une petite fille âgée de 13 ans. L'enfant a été enlevé pendant son sommeil. Le ravisseur exige une somme de deux millions de francs contre sa liberté. Le ravisseur a été arrêté après avoir relâché la jeune fille. Cet avocat est un habitué des barreaux suisse. En sa qualité, il se charge de la défense du ravisseur et persuade le jury. Réputé pour avoir été l'avocat de nombreuses stars du cinéma français, il est aussi connu en tant que présentateur, producteur télé et auteur de pièce de théâtre.

Autres articles

Quel est le rôle de la police judiciaire en France ?

Publié le 24/06/2020
Conformément à l'article 14 du code de procédure pénale français, la police judiciaire a pour fonction de constater les infractions à la loi...

La liberté de la presse dans le monde : quels pays en retard ?

Publié le 13/06/2020
Dans la déclaration des droits de l'homme de 1789, la liberté est établie en première place des quatre principaux droits. Parmi eux, se trouve...